0

Panier

Les femmes enceintes et les femmes qui souhaitent le devenir se trouvent dans une phase de leur vie où une attention particulière est accordée à tout ce qui pourrait constituer une menace pour la femme et l’enfant. Lorsqu’une femme est sous traitement médical, on lui demande généralement si elle est enceinte. Cela est important car certaines interventions médicales et médicamenteuses peuvent mettre en danger la grossesse ou causer des dommages évitables à l’enfant à naître. C’est pourquoi les rayons X doivent toujours être pesés avec soin et selon les critères les plus stricts.

Quel est le risque des rayons X pendant la grossesse ?

Conformément aux évaluations du Comité international de protection radiologique, l’exposition aux risques associés à la rayonne X est partielle entre le moment de l’implantation et le moment du trimestre permanent. L’embryon ou le fœtus n’est pas exposé au risque de développer une leucémie et un cancer, mais est exposé à un rayonnement radiologique inapproprié (CIPR, 2000). Selon les estimations du Comité international de protection radiologique, l’enfant est exposé aux rayons X surtout à partir du moment de l’implantation jusqu’au début du deuxième trimestre. L’embryon ou le fœtus est donc tout aussi exposé au risque de développer une leucémie et un cancer qu’un enfant s’il est exposé à un rayonnement radiologique inapproprié (CIPR, 2000). D’autres dommages pouvant être causés par les radiations se trouvent généralement dans le système nerveux central de l’enfant.

Quand les rayons X sont-ils nécessaires pendant la grossesse ?

Il existe des situations dans lesquelles les rayons X sont nécessaires malgré la grossesse. Il s’agit en particulier des accidents (de voiture) et de leurs conséquences. Si nécessaire, l’image radiographique peut fournir des informations sur les blessures ou les maladies et déclencher d’autres interventions qui peuvent sauver la vie de la mère et de l’enfant. En cas d’accident, les médecins doivent agir rapidement et, grâce aux rayons X, peuvent accéder à des images informatives. Ici, la devise est que le risque de radiographie est plus faible que de ne pas intervenir en raison d’un manque de connaissances sur la blessure (interne).

Que faut-il prendre en considération lors de la prise de radiographies de patientes enceintes ?

Pour un examen radiologique unique du cou, de la tête, des bras et/ou des jambes, il est recommandé de couvrir le patient, de lui mettre un demi tablier et/ou de lui protéger les gonades pour les zones sensibles du corps. Dans tous les cas, le stade de la grossesse et la dose de rayonnement doivent être pris en compte. Si la partie du corps à examiner se trouve à proximité immédiate de l’utérus, il faut envisager de reporter l’examen radiologique. Nos accessoires de radioprotection : www.xprotec-swiss.ch

Leave a Reply